Grâce à l’IA Facebook rend les scanners IRM quatre fois plus rapides

Des études ont prouvé l’efficacité de l’intelligence artificielle. L’étape suivante consiste désormais à introduire cette technologie dans les hôpitaux, là où elle peut réellement aider des patients qui viennent passer des scanners IRM. L’équipe de fastMRI est convaincue que cela peut se faire assez rapidement, peut-être en quelques années seulement. De nombreuses intelligences artificielles accompagneront bientôt nos professionnels de santé. Une IA est par exemple capable de détecter des maladies rares à partir du visage d’un patient. Une autre peut détecter le cancer du poumon ou encore la malade d’Alzheimer 6 ans avant son diagnostic par un médecin humain. Bref, l’IA va devenir incontournable dans le secteur de la santé.

https://bit.ly/3aHfXoX

le Covid-19 a largement profité à la publicité sur mobile

Durant le premier semestre 2020, les consommateurs ont passé 1,6 billion d’heures sur leurs smartphones, selon un rapport établi par App Annie. Un record qui tient son origine dans la crise sanitaire de Covid-19, et qui a évidemment profité à de multiples services. Netflix, par exemple, a gagné 15,8 millions d’abonnés pendant le confinement. L’utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 61%, et plus largement, le trafic Internet a connu une hausse de 70%. Des comportements qui ne sont pas passé inaperçus aux yeux des annonceurs, et en particulier de ceux qui diffusent leurs publicités sur mobile.

 

https://bit.ly/34ihaSs

Facebook représenterait un “danger pour la santé publique

Le rapport met en lumière la désinformation sur les sujets liés à la santé sur la plateforme web. En 2020, les fausses informations liées à la santé publique comptabilisent près de 3,8 milliards de vues. Les journalistes mentionnent logiquement un pic au moment de la crise du Covid-19. Selon Facebook les résultats de cette étude ne “reflètent pas les mesures prises”. Un pore-parole a déclaré ceci :

“Nous partageons l’objectif d’Avaaz de limiter la désinformation. Grâce à notre réseau mondial de vérificateurs de faits, d’avril à juin, nous avons apposé des étiquettes d’avertissement sur 98 millions de pièces de désinformation sur Covid-19 et retiré sept millions de pièces de contenu qui pourraient entraîner un préjudice imminent. Nous avons dirigé plus de deux milliards de personnes vers les ressources des autorités sanitaires et lorsque quelqu’un essaie de partager un lien sur Covid-19, nous lui montrons une fenêtre contextuelle pour le mettre en contact avec des informations crédibles sur la santé”.

Selon les résultats de l’étude d’Avaaz, seulement 16% des fausses informations publiées sur le réseau social jouissaient d’une étiquette d’avertissement sur le caractère trompeur du message. Les informations erronées auraient quatre fois plus de vues sur Facebook que les informations provenant de sites officiels, tels que l’Organisation mondiale de la santé. C’est un constat très inquiétant que fait Avaaz. Plusieurs dizaines de pages publiques ont partagé de fausses informations. Le groupe Avaaz estime que près de 28 millions de personnes suivent ces pages.

 

https://bit.ly/323hZvy

Microsoft finira de couper les ponts avec Internet Explorer en 2021

Encourager les entreprises et administrations à abandonner, elles aussi, Internet Explorer

Ces coupes sombres n’interviennent pas par hasard chez Microsoft  Si l’importance d’Internet Explorer est pour le moins minime auprès du grand public (massivement tourné vers Google Chrome, et dans une moindre mesure vers Mozilla Firefox ou encore Safari, le navigateur d’Apple sur macOS et iOS), il en va tout autrement des secteurs de l’entreprise et de l’administration, où IE est encore très largement utilisé. En programmant une fin de support pour IE11 sur la suite 365, Microsoft souhaite encourager la migration vers d’autres navigateurs, et idéalement vers son nouveau Edge.

 

https://bit.ly/3l3hZnN

Près de la moitié des antivirus sur le marché ont du mal à détecter la plupart des attaques

Les antivirus ne sont pas capables de détecter toutes les menaces

Baptisé New Home Anti-Malware Protection Report, ce rapport réalisé par un laboratoire britannique dresse un comparatif qui n’est clairement pas rassurant. L’entreprise a testé les différentes solutions proposées sur le marché des antivirus, 14 produits pour être précis. Le résultat n’est pas forcément très glorieux pour au moins la moitié des antivirus. Entre avril et juin 2020, SE-Labs a des dizaines d’antivirus. Selon les premiers résultats de cette étude, les solutions les plus “célèbres” du marché ne parviendraient pas à contrer efficacement les menaces du web.

https://bit.ly/2Qamlve

Etat des lieux des PME

Suite à la crise du COVID-19, l’importance de la digitalisation et la nécessité d’avoir un site web se sont accentués. Découvrez un état des lieux des PME et de leur digitalisation proposé par Sortlist.

Aujourd’hui, 22% des PME n’ont pas encore de site Internet. Ce chiffre, tiré de l’étude Sortlist, souligne que la digitalisation n’est pas encore complète chez les PME.
Avec la conjoncture actuelle, et les conséquences du COVID-19, e-commerce et stratégie digitale ont pu prouver leur nécessité pour les entreprises, et encore plus les PME.

En Europe, 47% des PME interrogées ont lancé leur site web, avant 2019. Cependant, on observe également que 15% seulement l’ont lancé en 2019 et 10% n’ont pas prévu d’avoir un site web. Avoir un site web permet d’élargir facilement sa clientèle et donc augmenter ses revenus. Une entreprise est aujourd’hui presque dans l’obligation d’avoir un site web, pour faire la différence et face à la concurrence.

https://bit.ly/2YgY6A5