Êtes-vous en train de parler à un humain ou à une machine ? Faites le test !

En 1950, le mathématicien Alan Turing créait un test d’intelligence artificielle qui repose sur la capacité qu’a une machine à imiter la conversation humaine. En 70 ans, des progrès considérables ont depuis été accomplis et certains chatbots atteignent des niveaux assez impressionnants. Récemment, des chercheurs de Faceboook ont ainsi présenté Blender, qui serait capable de gérer des discussions avec des utilisateurs humains de manière extrêmement réaliste.

Cette technologie peut s’avérer très utile en fournissant par exemple des informations à des usagers ou des consommateurs sur des sujets précis. L’utilisation des enceintes connectées est une autre application possible de ces outils. Pourtant, certains bots sont aussi utilisés par des cybercriminels dans le but, par exemple, de subtiliser nos données personnelles.

Un projet très prenant soutenu par Mozilla

Conscient du danger, des développeur du studio Foreign Objects de New York ont conçu un mini-jeu qui reprend la thématique du test de Turing. Ce projet est financé par Mozilla dans le cadre de sa campagne Creative Media Awards visant à rendre Internet plus sain. Elle prône aussi une utilisation de l’IA utile pour le monde.

Une fois connecté, vous serez mis en face d’un autre utilisateur mystère, il peut s’agir d’un homme ou d’une machine. Vous aurez trois minutes où chacun d’entre vous posera des questions à l’autre pour se faire une idée. Une fois ce laps de temps écoulé, vous devrez déterminer si votre interlocuteur était un être humain ou un bot.

https://cutt.ly/lukqIna

La réalité virtuelle peut-elle abîmer la vue de ses utilisateurs ?

En plus de ne pas être ultra populaire, la réalité virtuelle pourrait causer de nombreuses lésions au niveau de la vue. C’est en tout cas ce qu’a comprendre ce développeur spécialisé dans la VR sur Twitter. Danny Bittman, qui a travaillé comme développeur sur des projets en lien avec la réalité virtuelle pendant quatre ans a déclaré que sa vue aurait pu être affectée par cette technologie. Voici la traduction de sa déclaration sur Twitter : « Je viens d’avoir ma première visite chez l’ophtalmologiste en trois ans. Maintenant, je suis très inquiet quant à mon utilisation future de la VR. J’ai un nouveau problème de convergence des yeux qui agit comme une dyslexie. Le médecin, qui possède un casque, est convaincu que mon utilisation de la VR a causé ce problème. Il a dit « ce sont des lunettes que nous prescrivons habituellement aux personnes de 40 ans ».

https://cutt.ly/zurtn6L

Digit : un capteur tactile pour donner le sens du toucher aux robots

En début d’année, une équipe de chercheurs de Facebook a dévoilé un document détaillant un nouvel instrument destiné à faciliter la saisie à la main. Baptisé Digit, il s’agit d’un capteur tactile qui serait plus performant et proposé au meilleur prix. Les experts du réseau social ont précisé que l’outil a été spécifié pour la saisie manuelle robotique. Les auteurs de l’article ont également souligné que ce dispositif profite d’une grande robustesse ainsi que d’une possibilité de fabrication à la chaîne relativement rapide.

https://cutt.ly/YyMObSt

Microsoft veut remplacer les journalistes par une intelligence artificielle

Plusieurs médias britanniques et américains rapportent que Microsoft s’apprête à remplacer les journalistes du site MSN par une intelligence artificielle. Une cinquantaine de personnes, chargées jusqu’à présent de sélectionner les articles et les images qui alimentent le portail, perdraient leur emploi à la fin du mois de juin.

https://cutt.ly/syXpBhq

TECHÀ Paris, une IA installée dans le métro compte le nombre d’usagers avec un masque

 

La RATP a installé des caméras dont les systèmes basés sur l’intelligence artificielle peuvent savoir si les usagers portent un masque ou non.

Depuis mi-mars, le gouvernement français a déclaré une période de confinement sur tout le territoire. Du même coup, les trajets en transports ont été très largement réduits dans les villes comme Paris. Depuis ce matin, l’hexagone entame une nouvelle phase de déconfinement progressif, ce qui mène irrémédiablement à la prise de mesures sanitaires visant à éviter une deuxième vague.

L’IA débarque à Châtelet-Les Halles

Dans ce contexte, la RATP utilise l’intelligence artificielle dans le métro depuis le 6 mai. L’objectif de ces caméras situées à la station Châtelet-Les Halles et équipées de cette technologie est de repérer les usagers qui ne portent pas de masques. Les caméras reliées en question sont reliées à ce dispositif particulier depuis le 6 mai. Actuellement, 12 caméras équipent la station, mais 6 d’entre elles sont fonctionnelles pour l’instant.

Toutefois, la RATP précise que les résultats des images capturées ne viseront pas à verbaliser les usages qui ne portent pas de masques, bien que le port de ce dernier soit obligatoire dans les transports depuis ce 11 mai. Il ne s’agit donc ni de contrôle ni de verbalisation, mais de mesure, affirme l’établissement public.

Pour déployer une telle technologie, la RATP a collaboré avec Datakalab, une startup made in France dédiée au développement d’algorithmes d’analyse de l’image. Celle-ci se penche également sur le comptage et l’analyse du trafic dans les lieux physiques, précise son site web. Ce dernier indique également qu’elle se penche déjà sur la détection de masques auprès de clients comme la ville de Cannes —que ce soit dans certains marchés ou dans les bus.

 

https://bit.ly/3fFON3K88!