Google a étendu la disponibilité de son API ” dans le but d’améliorer l’interopérabilité des soins de santé et d’aider les fournisseurs à obtenir des informations à partir d’une myriade de sources de données médicales.

L’API Cloud Healthcare de Google permet aux organismes de santé de collecter et de gérer différents types de données médicales via le Cloud, notamment les normes DICOM (Digital Imaging and Communications in Medicine), Health Level 7 et Fast Healthcare interoperability Resource. Ces données peuvent être alimentées par des programmes d’analyse et de machine learning afin que les prestataires de soins de santé puissent identifier des modèles qui pourraient les aider à améliorer les soins aux patients.

Comme le note Google, rassembler une vue unifiée de la multitude de formats de données et d’entrées représente souvent un « effort herculéen », notamment en raison de la nature très fragmentée des systèmes de santé. La firme espère que l’analyse des données saisies par l’IA et le machine learning permettra d’identifier des modèles qui pourraient contribuer à améliorer les résultats des patients : une question qui a pris une place centrale alors que les prestataires de soins de santé du monde entier s’efforcent de réagir à la pandémie de Covid-19.

« Nous savons que la pandémie affecte différemment chaque aspect du secteur de la santé et que les besoins des organisations évoluent rapidement », a déclaré Google dans un article de blog. « Notre objectif est de mettre notre expertise technologique au service de vos experts, afin que les organismes de santé puissent se concentrer sur la fourniture des meilleurs soins au plus grand nombre. »

Plus d’informations sur : https://bit.ly/2VR8D2T