Faut il encore apprendre par coeur alors que tout le savoir est à portée de clic ?

Francis Eustache Je dirais oui. Il faut encore apprendre par coeur. Mais je réponds en spécialiste de la mémoire et non de l’apprentissage. Apprendre, ce n’est pas la même chose que consulter. C’est la différence entre la mémoire externe et la mémoire interne. Cette dernière est la somme de ce que je sais. Elle rassemble les expériences, les souvenirs, le savoir. C’est un encodage profond qui se réalise au fil du temps. L’apprentissage par coeur n’est pas un transfert de données mais bien une digestion, un cheminement. Il forge des mécanismes, des automatismes qui sont intéressants, pertinents. Et souvent, quand tout flanche dans nos cerveaux, les poèmes ou tables de multiplication subsistent. Car ils sont profondément ancrés. Tous ces processus, que ce soient l’apprentissage par coeur ou les souvenirs se réalisent sur un temps long et relèvent d’une démarche active. Je suis allé chercher ce savoir. Cet ensemble qui évolue tout au long de la vie constitue ma mémoire et me constitue. C’est mon histoire, ce sont mes souvenirs, mon processus de pensée. Cette mémoire interne, c’est ma singularité.

https://bit.ly/3frGszY